11.7 C
Londres
HomeSantéEn quoi consiste la médecine chinoise ? : quelles sont ses différentes...

En quoi consiste la médecine chinoise ? : quelles sont ses différentes pratiques ?

Bien qu’actuellement, de plus en plus de technologies et de méthodes de traitement voient le jour, certaines personnes croient toujours en l’efficacité et les bienfaits des anciennes méthodes de traitement, qui datent depuis de centaines d’années, voire de plusieurs siècles. Connues comme étant des traitements alternatifs, les anciennes méthodes de soin, à savoir les méthodes de médecines douces ont toujours su prouver leur utilité et le font aujourd’hui encore, jusqu’à être reconnues par l’État.

Dans cet article, nous allons vous présenter toutes les informations relatives à la médecine chinoise.

Présentation de la médecine douce

La médecine douce représente une multitude de traitements alternatifs connus depuis des siècles. Elle peut aussi être connue sous le nom de médecine intégrative, car elle inclut différents types de traitement.

La médecine douce comporte plusieurs types de pratiques, à savoir :

  • l’Ayurveda ;
  • l’homéopathie ;
  • la naturopathie ;
  • la phytothérapie ;
  • le yoga ;
  • la médecine chinoise.

Pourquoi s’orienter vers cette médecine ?

La raison principale qui pousse les gens à se diriger de plus en plus vers la médecine alternative est que les patients cherchent à éviter le plus possible les traitements et les différents produits pharmaceutiques, ainsi que les effets secondaires, souvent très lourds et très nocifs pour le corps humain.

De plus, il faut savoir que les patients préfèrent ce genre de pratiques, notamment parce qu’elles touchent plusieurs domaines et types de maladies, comme :

  • les troubles digestifs ;
  • le trouble du sommeil ;
  • les maux de dos ;
  • les migraines et douleurs de tête ;
  • le stress ;
  • les douleurs articulaires ;
  • etc.

La médecine douce diffère selon le pays et les traditions. Il est possible de trouver des médecins qui pratiquent non seulement une spécialité de médecine classique, mais aussi plusieurs autres techniques de médecine douce. Cette manière de faire lui permet notamment d’être un praticien pluridisciplinaire.

En plus de cela et vu l’ampleur que prend aujourd’hui la médecine douce auprès des gens, elle est reconnue non seulement par la plupart des médecins, mais aussi par l’État, à l’exemple de la chiropractie, la phytothérapie ou encore de la médecine chinoise.

En quoi consiste la médecine chinoise et quels sont ses bienfaits ?

La médecine chinoise fait partie des médecines douces les plus anciennes dans le monde. Elle repose principalement sur une grande spiritualité et philosophie qui pousse à voir l’univers et ses inter-relations. Ce type de médecine permet au patient d’être en harmonie avec lui-même et de mieux se connaître.

Sa particularité réside dans le fait qu’elle considère le corps humain, son cœur et son esprit comme une seule et même entité. De ce fait, elle vise tout d’abord à maintenir l’harmonie de l’énergie dans le corps du patient ainsi que son dynamisme, et ce, afin d’affronter tous types d’agressions.

Dans la médecine chinoise, il faut savoir que les maladies ou les différents maux apparaissent lorsque le corps perd l’équilibre qui lui est propre. Dans le but d’y remédier, cette médecine fait en sorte que chaque organe et élément du corps doit retrouver sa propre harmonie, ainsi que celle qui relie l’ensemble des organes du même corps.

Les pratiques les plus connues de la médecine chinoise

La médecine traditionnelle chinoise, bien qu’elle compte sur des techniques de soins naturelles et douces, comme la chiropractie par exemple, comporte plusieurs pratiques. Ces dernières représentent notamment :

  • l’acupuncture : ou le traitement par aiguilles ;
  • la pharmacopée : ou le traitement à base d’herbes ;
  • la diététique chinoise ;
  • le massage Tui Na ;
  • les exercices énergétiques du Qi Gong et du tai-chi.

Il est possible de maîtriser une, plusieurs ou bien toutes les disciplines de la médecine chinoise et de les combiner avec les techniques de soin d’autres pratiques de médecine douce ou encore, de les associer avec les pratiques de la médecine classique.

Sachez aussi que le praticien qui maîtrise ces 5 disciplines est appelé docteur en médecine chinoise, tandis que celui qui est formé à une ou quelques pratiques seulement est appelé selon la pratique qu’il maîtrise, par exemple acupuncteur.

Derniers articles
Plus d'articles