Homebien êtreQuels sont les types de traitements homéopathiques ?

Quels sont les types de traitements homéopathiques ?

L’homéopathie est une technique thérapeutique considérée comme étant une médecine douce.

Cette méthode repose principalement sur trois principes fondamentaux, la similitude, l’infinitésimalité et le principe de globalisation. Elle permet donc de traiter par ce qui est similaire à la maladie.

Le traitement homéopathique est administré à des très faibles doses infinitésimales, en utilisant des concentrations différentes avec la dilution. Ce traitement consiste à présenter, chez une personne en bonne santé, les mêmes symptômes qu’une personne atteinte de maladie.

En quoi consiste l’homéopathie ?

Quels sont les effets de l’homéopathie
Quels sont les effets de l’homéopathie

D’après sa définition, la médecine homéopathique est une pseudo science non conventionnelle qui est basée sur trois principes essentiels, à savoir :

  • la similitude : ce principe énonce que ce qui engendre la maladie à forte dose est susceptible de la guérir à faible dose ;
  • l’infinitésimalité : la substance active “ souche” est diluée successivement pour préparer le remède ;
  • le principe de globalité : l’homéopathie traite la personne globalement et pas que les symptômes de la maladie ;

Quels sont les différents types de traitements homéopathiques ?

dilution pour un effet homéopathique
dilution pour un effet homéopathique

La réglementation définit le médicament homéopathique qui est une composante de la médecine homéopathique, selon le Cf. article L.5121-1, 11° du Code de la Santé Publique, comme étant tout médicament préparé à partir de substances qu’on appelle souches homéopathiques, en suivant un procédé de fabrication homéopathique décrit par la pharmacopée française, la pharmacopée européenne ou toutes les pharmacopées utilisées officiellement dans un autre État membre de l’Union européenne.

On peut distinguer deux types de médicaments homéopathiques :

  • les médicaments homéopathiques à spécialités homéopathiques (à nom de marque) ;
  • les médicaments homéopathiques à nom commun.

Les spécialités homéopathiques ou les médicaments homéopathiques à nom de marque

La spécialité homéopathique est une spécialité pharmaceutique spécifiquement développée par des laboratoires homéopathiques.

Ainsi, plusieurs principes actifs homéopathiques sont généralement associés et leur distribution se fait sous un nom de marque.

Les spécialités homéopathiques ont une indication thérapeutique, une posologie ainsi qu’une notice, contrairement aux médicaments homéopathiques à nom commun. Ils peuvent donc être adaptés à l’automédication.

Les médicaments homéopathiques à nom commun

Les laboratoires homéopathiques ne peuvent fabriquer les médicaments homéopathiques à nom commun, uniquement s’ils répondent aux normes fixées par la réglementation en vigueur concernant la mise sur le marché.

Les médicaments homéopathiques à nom commun se présentent sous formes d’unités, selon diverses formes pharmaceutiques, à savoir :

  • des tubes à granulés à multiples prises ;
  • par forme liquide ;
  • des doses de globules à prise unique.

Ce type de médicament homéopathique n’a pas d’indication thérapeutique ou de posologie et pas de notice et par conséquent, il ne peut pas être adapté à l’automédication.

C’est alors le médecin seul qui a la capacité de déterminer l’indication, ainsi que la posologie du traitement selon le patient.

La liste des 8 médicaments homéopathiques les plus utilisés

Les Français font de plus en plus confiance aux traitements homéopathiques, que ce soit pour calmer les nerfs, pour soigner les bébés ou pour prendre des médicaments homéopathiques antidouleurs.

Voici donc les 8 traitements homéopathiques les plus utilisés pour traiter diverses pathologies :

  • pour les chocs : de l’Arnica Montana ;
  • pour un état grippal : de l’Oscillococcinum ;
  • pour les troubles digestifs : du Nux vomica ;
  • contre le mal des transports : du Cocculine ;
  • pour contrôler ses angoisses : de l’Ignatia amara ;
  • pou surmonter le trac : du Gelsemium ;
  • pour traiter le rhume des foins : du Rhinallergy ou du Lergypax ;
  • pour traiter l’herpès : du Rhus toxicodendron.

Quelle est la dénomination des traitements homéopathiques ?

Pour être en mesure de comprendre la dénomination des médicaments homéopathiques, il suffit de savoir que ces derniers comportent le nom de la souche qui est écrit en latin, puis la dilution est exprimée soit en dilutions décimales (DH) ou en dilutions centésimales (CH) Hahnemanniennes.

En d’autres termes, une dilution de 1 CH veut dire une dilution au centième (1/100), par conséquent, une partie de la quantité de souche est diluée dans 99 parties de la quantité du solvant.

En résumé, les traitements homéopathiques sont de plus en plus utilisés par les Français, étant donné les divers avantages qu’ils procurent au corps humain comparés aux traitements lourds.

Derniers articles
Plus d'articles