11.7 C
Londres
Homevie quotidienneComment bien choisir l'eau qui vous correspond ?

Comment bien choisir l’eau qui vous correspond ?

Saviez-vous que l’eau représente plus de 60% de notre corps ? Chaque jour, le corps humain dépense deux litres et demi d’eau à travers la transpiration, la respiration, la défécation et l’urine.

Ce chiffre dépasse les trois litres pour un sportif ou une personne exposée à une forte température. L’eau contribue à la circulation du sang, favorise l’élimination des déchets et améliore la digestion des aliments.

Eau minérale, eau plate, eau du robinet, eau gazeuse, etc. Laquelle privilégier ? Face à autant de choix, on se sent vite perdu. 

Boire de l’eau : une nécessité au quotidien

Selon les recommandations des médecins, le corps humain a besoin de boire un à deux litres d’eau par jour. Ce liquide participe au bon fonctionnement de l’organisme en privilégiant les échanges cellulaires. Le soda et le café ne remplissent pas les mêmes fonctions que l’eau et pour cause :

  • les boissons diurétiques comme le vin, le thé et le café favorisent la perte d’eau ;
  • les boissons alcoolisées ou sucrées participent à la déshydratation du corps.

Le besoin en eau varie d’un individu à un autre. Un sportif n’éprouve pas les mêmes besoins qu’une personne qui pratique peu d’activités physiques. L’unique règle consiste à boire de l’eau avant que vous ne ressentiez une sensation de soif.

Avoir soif signifie que votre organisme souffre de déshydratation. La manière idéale de boire de l’eau consiste à prendre en petite quantité régulièrement durant une journée. Boire un demi-litre d’eau en une seule fois provoque une sensation de satiété inconfortable dans votre estomac. Par ailleurs, lorsque vous buvez beaucoup d’eau d’un seul coup, l’eau emporte les sels minéraux avec elle dans le colon.

Ce phénomène favorise la déminéralisation. Enfin, il est préférable de boire bien avant le repas ou une demi-heure après. En effet, boire accentue la pression autour de l’estomac pendant le repas. Cette habitude risque d’engendrer des reflux gastro-œsophagiens

Quelle eau boire ? 

En apparence, toutes les eaux sont limpides et se ressemblent toutes. Pourtant, les eaux ne présentent pas toutes les mêmes avantages. Votre santé physique est directement impactée par la composition de l’eau du monde que vous buvez, à découvrir sur cette boutique en ligne.

L’eau du robinet demeure le plus accessible. Si l’on tient compte des normes en vigueur, elle répond à tous les critères au niveau de l’odeur, de la coloration et de la saveur. Pourtant, cette eau est toujours exposée à plusieurs éléments toxiques comme :

  • les médicaments ;
  • les métaux lourds ;
  • les débris, les champignons, les virus ;
  • les pesticides et les engrais, etc.

L’eau du robinet est-elle sûre ?

Cette eau a toujours suscité la méfiance chez les consommateurs. Pourtant, elle est sans doute l’eau qui fait l’objet de plus de contrôle. En effet, l’eau du robinet est soumise à des dizaines d’exigences sanitaires. Cette méfiance envers l’eau du robinet provient d’une alerte lancée dans les années 1990.

À cette époque, on dénonçait la présence de pesticides et de nitrates dans l’eau. Actuellement, les nappes souterraines souffrent encore de cette contamination. Cependant, la pollution de l’eau du robinet se raréfie. 

Concernant le plomb, sa présence est soumise à une limite règlementaire depuis 2013. Ce sont surtout les immeubles anciens qui risquent une contamination. Les canalisations intérieures sont encore en plomb. Bref, face aux règlementations actuelles, l’eau du robinet est de qualité. 

Les eaux minérales

Cette eau bénéficie d’un traitement spécial en France. En effet, en comparaison avec l’eau du robinet, l’eau minérale fait l’objet de peu de traitements. Le seuil de tolérance est différent. À titre d’exemple, l’eau potable doit présenter une teneur en fluor inférieur à 1,5 mg/l.

De leur côté, les eaux minérales présentent 5 mg/l de ce composant. Les traitements classiques des eaux minérales portent sur le fluor, le manganèse et le fer. Cependant, elles ne subissent aucun traitement de désinfection. Plusieurs marques commercialisent des eaux minérales en France. La différence entre chaque marque se situe au niveau de la minéralisation.

Cela signifie que les eaux présentent des teneurs différentes en calcium, en sodium, en sulfates et en magnésium, etc. Il est à noter que certaines eaux minérales ne sont pas destinées à étancher votre soif au quotidien. Elles sont consommées pour leurs vertus thérapeutiques. Vous devez donc bien lire l’étiquette pour connaitre les teneurs en minéraux. 

L’eau de source

Les eaux de source suivent les mêmes normes que l’eau du robinet. Avant d’être mise en bouteille, l’eau doit répondre à toutes les conditions de potabilité. Au même titre que les eaux minérales, les eaux de source ne font pas l’objet d’un traitement de désinfection.

Il est à noter que la composition d’une eau de source n’est pas stable. Elle peut changer au cours du temps. C’est pourquoi vous devez toujours lire l’étiquette de la bouteille avant l’achat. De plus, d’une marque à une autre, la teneur en minéraux n’est pas la même.

En effet, les marques n’utilisent pas toutes la même source, d’où la variation de la composition en fonction de la région d’extraction. Même si les bouteilles appartiennent à la même marque, les sources utilisées peuvent être différentes. 

L’eau issue des carafes filtrantes

Face à la crise, les foyers préfèrent faire des restrictions au niveau des eaux en bouteille. D’autres sont sceptiques à l’idée de boire l’eau du robinet. Dans ce contexte, les carafes filtrantes gagnent du terrain. Depuis le début des années 2000, des millions d’appareils sont vendus.

Ces derniers tiennent-ils leur promesse ? Selon une enquête menée auprès de plusieurs foyers, lorsque l’appareil est neuf, il remplit correctement ses fonctions. Par contre, les conditions d’utilisation au sein des foyers dégradent la qualité de l’eau. Au final, l’eau n’est pas plus propre que l’eau du robinet

Quelle eau choisir en fonction de vos besoins ?

Le choix de l’eau dépend de votre niveau d’activité physique et de votre âge. Ainsi, pour une personne en proie au stress, une eau riche en magnésium représente la meilleure option. Le magnésium participe à réduire la fatigue.

Les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle ou de maladies cardiovasculaires doivent éviter les eaux minérales riches en sodium. De son côté, une personne souffrant d’une carence en calcium peut choisir une eau minérale riche en calcium. D’ailleurs, ce type d’eau du monde est recommandé chez les personnes âgées. 

Comment interpréter les informations sur les étiquettes ?

L’étiquette d’une bouteille d’eau présente de multiples informations. Il n’est pas évident de les reconnaitre tous. Néanmoins, vous devez connaitre les bases afin de combler correctement vos besoins. 

  • une eau faiblement minéralisée doit contenir des sels minéraux en dessous de 50 mg/l ;
  • une eau riche en sels minéraux doit contenir des sels minéraux supérieurs à 600 mg/l ;
  • une eau bicarbonatée doit contenir du bicarbonate supérieur à 600 mg/l ;
  • une eau sulfatée doit contenir du sulfate supérieur à 200 mg/l ;
  • une eau calcique doit contenir du calcium inférieur à 150 mg/l ;
  • une eau destinée à la préparation du repas du nourrisson doit présenter du nitrate inférieur à 15 mg/l et du nitrite inférieur à 0,05 mg/l.

Boire de l’eau minérale au quotidien produit des effets secondaires sur votre santé. En effet, vous augmentez vos chances de souffrir de calculs rénaux. Si vous aimez l’eau minérale, optez pour de l’eau faiblement minéralisée. Pour les sportifs et les femmes enceintes, boire de l’eau riche en magnésium augmente votre énergie. Cependant, cette eau du monde n’est pas recommandée si vous présentez une insuffisance rénale

Derniers articles
Plus d'articles