Homebien êtreQuelles sont les causes de l'addiction aux écrans ?

Quelles sont les causes de l’addiction aux écrans ?

Les écrans prennent de plus en plus une place prépondérante dans la vie de tous les jours. Et par la même occasion, le nombre de personnes qui en font un usage immodéré, jusqu’à en devenir parfois addictif, est également en augmentation.

D’ailleurs, cette addiction ne concerne pas seulement les jeunes. De plus en plus de séniors se retrouvent plusieurs heures derrière un écran.

Si vous êtes concerné par ces difficultés de décrocher, il faut savoir que des solutions existent.

Quels sont les signes d’une dépendance aux écrans ?

Il est connu que les personnes ayant tendance à regarder les écrans de manière excessive cherchent en fait un moyen d’échapper à leur réalité. L’ennui, la solitude ou une faible estime de soi peuvent faire ressentir à ces personnes le besoin de se réfugier derrière cette solution.

Elles s’éloignent peu à peu de leur entourage pour se retrouver dans l’univers virtuel offert par la télévision ou internet. Cela se manifeste alors par la consommation de contenus visuels sans aucune limite.

Face aux remarques des proches quant à cette situation, la personne va souvent mettre en œuvre tout un système de contournement en vue de dissimuler ses agissements.

De cette façon, elle va pouvoir continuer à pratiquer ses activités à leur insu.

Dans certains cas sévères, l’addiction aux écrans peut être tellement compulsive que même l’activité professionnelle de la personne est impactée. Il devient alors difficile pour celle-ci de se contrôler ou de se tenir à des objectifs précis.

Dans certaines situations, celle-ci peut être davantage encline à passer outre les règles. S’il arrive, pour une raison ou une autre, que l’objet de l’addiction ne soit plus disponible, on peut observer des réactions de nervosité, voire d’agressivité. Il n’est pas rare que la personne présente également des troubles du sommeil importants.

Les effets de la dépendance aux écrans

La cyberaddiction est susceptible à terme de provoquer des problèmes de la même ampleur que l’on rencontre pour l’alcoolisme entre autres. C’est ainsi que la vie de couple peut être affectée et donner lieu à des séparations ou des divorces. Des problèmes d’ordre financier peuvent également s’ajouter si l’addiction implique des achats incontrôlables.

Du point de vue psychique, certaines personnes peuvent développer peu à peu des troubles de la personnalité. De ce fait, cela peut aboutir à un état dépressif.

Les conséquences pour la santé ne sont pas négligeables et peuvent concerner des troubles du sommeil et des difficultés de mémorisation. On peut observer aussi des problèmes relatifs aux yeux ou à l’appareil locomoteur.

Quelles sont les solutions contre la cyberaddiction ?

Le cyberaddictologue va en premier lieu évaluer avec la personne ce qui pose problème dans l’interaction avec les écrans. Le but n’étant pas de provoquer un sentiment de culpabilité, mais plutôt d’avoir un regard objectif sur la situation.

En second lieu, le praticien va se pencher sur les raisons qui ont permis l’établissement de la dépendance. Cela peut être notamment un problème lié au travail, des motifs propres à la personne ou encore des situations spécifiques. Tout ceci a pu engendrer un besoin de se tourner vers les écrans et a créé un autre problème au lieu de le résoudre.

Après cette phase, il conviendra de favoriser un rapport aux écrans plus raisonnable, sans pour autant passer par leur suppression. En utilisant des techniques comportementales, le thérapeute va contribuer à permettre à la personne de restaurer une utilisation plus modérée des écrans.

L’objectif est de faire en sorte que celle-ci ne soit plus addictive. La prochaine étape consistera alors à intégrer la désintoxication graduelle, de manière à encourager une utilisation plus saine et pérenne. Il est également possible d’envisager, pour certains patients, de suivre une thérapie plus complète.

Celle-ci vise à permettre de comprendre les difficultés qui sont à l’origine de la fragilisation de la personne avant l’installation de l’addiction aux écrans.

Derniers articles
Plus d'articles