HomeMaison de retraiteTroisième dose de vaccin contre le COVID inévitable pour les seniors

Troisième dose de vaccin contre le COVID inévitable pour les seniors

Le taux de propagation de la Covid-19 est à nouveau en hausse en ce moment. La vaccination reste aujourd’hui le seul moyen efficace pour protéger les seniors de cette maladie.

En effet, la réponse immunitaire chez les plus de 65 ans s’affaiblit avec le temps. De ce fait, l’administration de la troisième dose est fortement recommandée.

Et pour encourager les seniors, le parcours de vaccination a été simplifié.

L’efficacité du vaccin diminue après quelques mois chez les seniors

Cette recommandation de la HAS est issue de plusieurs études qui montrent queles vaccins sont moins efficaces plusieurs mois après l’injection. En effet, une étude américaine a révélé que le vaccin Pfizer ne protégeait que 47 % six mois après l’injection contre 88 % un mois plus tard.

Les revues de la HAS sont basées sur des études récentes qui montrent :

  • une diminution de l’efficacité vaccinale à partir du 6ᵉ mois après les premières doses, notamment contre le variant Delta ;
  • une baisse d’efficacité, qui touche principalement les formes infectieuses et symptomatiques. L’efficacité contre les formes sévères reste élevée ;
  • une diminution de l’efficacité par rapport à l’ensemble des populations. Les personnes âgées étant les plus touchées.

Pour l’instant, la HAS précise qu’il est trop tôt pour savoir si toutes les tranches d’âge seront concernées par une dose de rappel.

Une troisième dose pour plus de protection des seniors

D’ici le 15 décembre, les personnes de plus de 65 ans auront besoin d’une troisième dose de Covid-19 si elles souhaitent conserver leur Pass Santé. Il s’agit de les inciter à se protéger de cette maladie, qui pourrait avoir de graves conséquences pour eux. Ainsi, d’après l’actualité des seniors, cette troisième dose est vraiment nécessaire.

Mieux gérer les variantes de la covid-19

Selon les chercheurs, la troisième dose permet de/d’ :

  • renforcer non seulement le système immunitaire des personnes les plus vulnérables, mais également d’augmenter la protection de la population contre les variantes.
  • augmenter significativement les anticorps. Elle provoque ainsi une forte augmentation de la réponse immunitaire contre la Covid-19, et surtout contre les variants.

De plus, la troisième dose est bien tolérée et améliore considérablement la réponse en anticorps. Si le débat revient avec la propagation de la variante Delta, ce n’est pas la première fois que cette solution est évoquée. Déjà à la mi-avril, le patron de Pfizer, Albert Bourla, indiquait qu’il faudrait probablement lutter durablement contre l’épidémie. Par ailleurs, la direction générale de la santé a recommandé le 6 avril l’injection systématique d’une troisième dose du vaccin aux personnes atteintes d’immunodéficience sévère.

Réduire considérablement les dangers des formes graves

La troisième dose divise le risque d’infection par 10 et le risque de devenir sévère par 20. Autant prédire cette baisse de l’immunité pour éviter une augmentation des cas graves.

Une campagne d’information pour les personnes à risque est importante. En effet, accélérer les vaccinations aurait empêché un éventuel rebond.

Quelques effets indésirables de la troisième dose de vaccin

Un rapport du CDC publié début octobre traitait cette question. Environ 12 500 Américains immunodéprimés et vaccinés avec la troisième dose du vaccin Pfizer ou Moderna ont été invités à signaler via un portail dédié s’ils avaient ressenti des effets. Des réactions locales ont été rapportées dans 79,4 % des cas. Dans 74,1 % des cas, ces troubles étaient de nature systémique. Ces fréquences sont légèrement inférieures à la deuxième dose.

À noter que le document s’intéresse aux effets bénins et non aux plus rares, comme la myocardite ou les réactions de type anaphylactique. Il faut beaucoup plus de personnes vaccinées pour comprendre cela. Plus de 10 millions d’Américains, 4 millions d’Anglais et 3 millions d’Israéliens ont déjà reçu cette dose. Ceci suggère que les fréquences de ces effets plus sévères sont encore du même ordre de grandeur que lors de la deuxième dose.

Où se faire vacciner d’une troisième dose ?

Les personnes intéressées peuvent prendre rendez-vous :

  • avec un médecin traitant ou un médecin de son choix ;
  • à la pharmacie ;
  • dans un cabinet d’infirmières ou d’obstétriciens, dans le cadre des services hospitaliers où ils sont observés ;
  • au centre de vaccination ou sur www.sante.fr.

Pour les personnes en institution pour personnes âgées, une dose de rappel est donnée sur place, sans qu’il soit nécessaire de se déplacer.

Afin de faciliter les vaccinations des personnes de plus de 80 ans, un nouveau numéro vert a été créé pour faciliter l’organisation des vaccinations à domicile ou avec un médecin.

Retrouvez des informations sur le site https://www.terre-des-seniors.fr/

e reputation
Derniers articles
Plus d'articles