11.7 C
Londres
Homebien êtreQuel est l'avis des scientifiques sur l'homéopathie ?

Quel est l’avis des scientifiques sur l’homéopathie ?

L’homéopathie est une pratique de médecine non conventionnelle fondée sur deux principes.

Le premier consiste à préparer de fortes dilutions d’une substance censée être à l’origine des symptômes qu’on souhaite traiter. Quant au second, il implique également une série de très forte dilution d’un principal actif, jusqu’à ce que sa concentration soit négligeable. Par conséquent, le remède homéopathique ne contient finalement aucune substance active.

Cela n’a pas empêché que ce genre de produits a encore des adeptes, malgré les données scientifiques qui démontrent qu’ils sont d’efficacité égale que les placebos.

Dans cet article nous allons justement nous pencher sur les idées reçues sur l’homéopathie.

L’homéopathie est-elle différente de l’effet placebo ?

Cela est bien évidemment faux ! Plusieurs études scientifiques affirment que les produits issus de la médecine homéopathique sont aussi efficaces qu’un placebo, qui est un effet dû à l’administration d’un faux médicament à un patient.

Si de réels effets sont constatés, c’est parce que ce dernier croit avoir reçu un vrai médicament.

D’après ces mêmes études scientifiques, il est impossible d’associer le rétablissement du patient de manière spécifique à l’administration d’un produit homéopathique.

En Australie, une analyse effectuée sur 13 troubles de la santé a pu démontrer que les études ayant conclu que l’homéopathie avait un meilleur effet qu’un placebo n’étaient pas fiables à cause de sérieuses erreurs commises en méthodologie, ainsi que le nombre insuffisant de participants aux essais.

L’approbation des remèdes homéopathiques dans certains pays prouve leur efficacité

Quels sont les effets de l’homéopathie
Quels sont les effets de l’homéopathie

Cela est également erroné ! Ne s’agissant pas de médicaments, mais de produits naturels, les fabricants de remèdes homéopathiques ne sont pas obligés de démontrer l’efficacité de leurs produits pour obtenir l’approbation des autorités compétentes de leur pays.

En revanche, les fabricants sont obligés de renseigner le patient sur ce qui suit :

  • la composition du remède homéopathique ;
  • sa posologie ;
  • ses contre-indications ;
  • les autres pays où la même substance est autorisée.

Il est par ailleurs important que le produit homéopathique ne provoque pas d’effets secondaires chez le patient.

La vente en pharmacie des produits homéopathiques prouve leur efficacité

Cela n’est pas tout à fait faux. En revanche, certains pharmaciens pensent que cela leur donne la possibilité de sensibiliser les patients qui recourent souvent au traitement homéopathique, ainsi que pour leur expliquer leur inefficacité, notamment en cas de maladie grave.

Effectivement, l’homéopathie ne peut pas substituer un traitement médicamenteux.

D’autres pharmaciens estiment que ces produits n’ont pas leur place en pharmacie, étant donné qu’ils sont inefficaces. D’ailleurs, certains refusent catégoriquement de les vendre dans leurs pharmacies.

Les produits homéopathiques ne sont pas dangereux

Cela se révèle incorrect une fois de plus. Les séries de dilutions précédemment expliquées ne présentent, certes, pas de risques sur la santé de manière directe, mais un patient qui ne consulte pas de médecin, ou qui ne se soigne pas avec le traitement médicamenteux adéquat pourrait aggraver son état, voire mettre sa vie en danger.

Vous l’aurez compris, quoique d’une démarche indirecte, l’homéopathie peut s’avérer dangereuse.

De nombreux cas peuvent être cités pour démontrer cela, à l’exemple de l’enfant italien décédé à l’âge de sept ans à la suite d’une infection due à une otite soignée par homéopathie.

Une Française est également décédée d’un cancer du sein soigné exclusivement par homéopathie. Il est donc très important de savoir comment utiliser ce genre de produits, afin d’éviter de mettre sa vie en péril.

En outre, malgré l’absence d’un principe actif dans les produits homéopathiques, ces derniers peuvent être à l’origine d’effets secondaires chez les patients intolérants à certains ingrédients dont ils sont composés, à l’exemple de :

  • du saccharose ;
  • du lactose ;
  • de l’alcool.

Il y a quelques années, la FDA a mis la population américaine en garde contre certains remèdes homéopathiques, notamment ceux qui contenaient d’importantes concentrations en Belladone.

Derniers articles
Plus d'articles