HomeSantéQuels sont les principes de la médecine douce japonaise ? : découvrir...

Quels sont les principes de la médecine douce japonaise ? : découvrir les avantages

La médecine japonaise douce, dite Shinkyu est très peu répandue en Occident, de plus, elle est issue de la médecine chinoise traditionnelle. Toutefois, sa mise en place ne se résume pas à une simple copie de la médecine chinoise.

En effet, si les débuts de la médecine douce japonaise, également dite traditionnelle, date de plusieurs milliers d’années, elle a su à travers les âges se perfectionner et progresser, combinant de fortes techniques de soins manuels, telles que le Shiatsu, ainsi que l’acupuncture ou le massage classique Amma, apportant une réelle action en faveur de la santé.

Les fondements de la médecine douce japonaise

La médecine douce japonaise est destinée à renforcer les forces motrices naturelles de l’organisme, sans provoquer d’effets indésirables. Trop souvent oubliée, elle peut contribuer à remédier à de multiples pathologies. La médecine douce japonaise comme la médecine chinoise participe au bon redressement des mécanismes de l’organisme.

Par ses diverses techniques, elle aide à régulariser les perturbations et permet de :

  • stimuler les capacités naturelles de guérison de votre corps de manière préventive ;
  • rétablir un certain équilibre.

Elle peut aussi être utilisée en tant que traitement complémentaire quand la médecine classique est utilisée. C’est une médecine intégrale fondée sur la diffusion de l’énergie dans l’aspect corporel et sur la conception taoïste du monde.

Quelles sont les méthodes utilisées dans la médecine japonaise ?

Ce type de thérapie a pour objectif de préserver et de consolider la santé, et par conséquent, de fortifier la capacité de rétablissement de l’organisme. Elle englobe 4 types de mesures, qui se combinent ou se séparent :

  • les méthodes manuelles : massage Amma, Shiatsu, Sotai ;
  • méthodes d’acupuncture : aiguillage, combinaison d’acupuncture et de moxibustion, acupuncture infantile ;
  • les méthodes de moxibustion : combustion du coton d’armoise à intérêt thérapeutique ;
  • la pharmacopée japonaise : dite Kampo en japonais.

Les 5 éléments (métal, bois, eau, feu et terre) constituent les caractéristiques de base de la nature, et par voie de conséquence, de l’homme.

Chez l’homme, les richesses des 5 éléments servent à la qualification des organes, à savoir viscères, appareils sensoriels, orifices, structures, ornements, émotions, vertus, déplacements, comportements et vie.

Les avantages de la médecine douce japonaise sur votre santé

L’un des principaux concepts de la médecine douce japonaise est le Qi (ou le chi). Il constitue tout simplement l’énergie vitale de notre organisme qui se trouve à la base de tout son fonctionnement. Le Qi est diffusé à travers des voies de circulation spécifiques nommées méridiens.

Le spécialiste du Shiatsu peut accéder au Qi par le biais de points répartis tout au long des méridiens, dénommés points vitaux. La santé est présente quand le Qi est en abondance dans les méridiens et que la circulation n’est pas bloquée. En revanche, des symptômes apparaissent lorsque le Qi est déficient ou non équilibré, ou que le flux est bloqué.

Des signes mineurs en apparence se manifestent, comme :

  • des grippes et des rhumes fréquents ;
  • des maux de tête quotidiens ou hebdomadaires ;
  • des courbatures ;
  • des problèmes digestifs ;
  • etc.

Ce sont des signes de déséquilibre du Qi. Le Shiatsu a alors pour tâche, avec ses différentes méthodes, de stimuler et de rétablir la circulation du Qi dans tout le corps.

La méthode manuelle du Shiatsu

Les personnes qui ont adopté le Shiatsu au cabinet sont de plus en plus sollicitées ; tout le monde peut y trouver son intérêt, comme traitement de maintien de la santé. Beaucoup de structures mutualistes couvrent désormais ces séances. Il est aussi connu pour soulager tous les types de douleur.

Des études ont même montré qu’il peut contribuer à atténuer la douleur éprouvée par les victimes de brûlures. Une récente recherche clinique publiée en 2014, menée auprès de 120 patients brûlés, a montré que le Shiatsu appliqué sur les mains et les pieds des patients brûlés diminuait la douleur.

Derniers articles
Plus d'articles