HomeSantéAperçu sur quelques types de médecine douce reconnus par l'État : notre...

Aperçu sur quelques types de médecine douce reconnus par l’État : notre sélection

Le nombre de citoyens Français qui ont recours aux méthodes dites de médecine douce, ne cesse d’augmenter pour veiller à leur bien-être. Ces traitements à caractère non-conventionnel permettent aux malades de bénéficier d’une approche thérapeutique différente des maladies, se démarquant le plus souvent de la logique médicamenteuse.

Pour en apprendre davantage, nous vous proposons un tour d’horizon sur ces méthodes naturelles ainsi qu’une sélection des grandes thérapies douces utilisées et reconnues par l’État.

Quels sont les types de médecines douces reconnus par l’État ?

La médecine douce vise à guérir la douleur et la maladie en équilibrant d’autres aspects de votre vie. Le sommeil, l’alimentation et le stress peuvent avoir un impact sur votre corps. Il est donc important d’adapter les plans de santé en tenant compte de ces aspects dans le cadre de la médecine douce.

Il existe, selon une étude de l’OMS, environ 400 disciplines et pratiques thérapeutiques relevant du domaine des médecines alternatives. À défaut de les citer en totalité, nous vous proposons ci-dessous un aperçu des médecines douces les plus réputées, accompagnées d’une courte description de leurs usages :

  • l’acupuncture : provenant de Chine, la technique utilise des aiguilles sur des parties précises du corps. Elle a pour but d’atténuer les souffrances de certains endroits ;
  • l’ostéopathie : cette prise en charge thérapeutique est fondée sur un ensemble de manipulations effectuées à la main. Le thérapeute parvient ainsi à atténuer les souffrances du patient ;
  • l’étiopathie : c’est une méthode de soins qui consiste à modifier les os et le système viscéral afin de remédier à certaines pathologies ;
  • la podologie : c’est une discipline axée sur tout ce qui se rapporte à la santé du pied et aux maladies qui y sont liées ;
  • la dermatologie : cette discipline concerne la prise en charge des affections de la peau.

Quelles sont les méthodes de traitement les plus connues ?

Il faut savoir qu’il y a plusieurs centaines d’autres méthodes qui sont reconnues comme étant des médecines douces, par exemple :

Afin de pouvoir se repérer au milieu des multiples pratiques non réglementaires, il est possible de faire appel à des guides de médecine douce.

En particulier, il est possible de consulter le guide « Medoucine », qui met à votre service une vaste liste de médecins qui pratiquent la médecine douce et thérapeutes agréés.

Les atouts de la médecine douce reconnue par l’État

De nos jours, nous prenons de plus en plus conscience des effets de ce que nous procurons à notre corps. Il existe de nombreux avantages liés à l’utilisation de la médecine douce par rapport aux prescriptions et aux médicaments classiques. Les spécialistes de la santé eux-mêmes sont de plus en plus ouverts à la médecine alternative et aux avantages qu’elle peut avoir pour le corps.

Voici les principaux avantages de la médecine douce :

  • elle guérit le corps et est conçue pour traiter la cause de la douleur ou de la maladie : en comprenant et en traitant la maladie, les professionnels de la médecine alternative sont en mesure de s’attaquer à la racine du mal ;
  • elle permet également une meilleure qualité de vie : quand nous prenons un traitement sur prescription, nous observons habituellement une diminution de la souffrance, mais celle-ci reprend dès que la substance cesse d’être présente dans notre organisme. En recourant à la médecine douce, la qualité de vie s’améliore de manière spectaculaire.

On constate par ailleurs que les médecines douces reconnues par l’État englobent un très vaste choix de techniques et sont pratiquement toujours jugées moins dangereuses que celles de la médecine conventionnelle.

En conclusion, les méthodes naturelles servent à remédier aux différents troubles, elles ne contiennent pas de matières chimiques ou de substances artificielles.

Derniers articles
Plus d'articles