HomeSantéQuels sont les différents types de défibrillateurs ?

Quels sont les différents types de défibrillateurs ?

Le défibrillateur est un équipement utilisé pour provoquer un choc électrique et traiter de façon efficace la fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite.

En fait, l’appareil fournit au cœur une énergie électrique ou y provoque un choc lorsque celui-ci est en arrêt et susceptible de ne plus fonctionner.

Il existe sur le marché plusieurs types de défibrillateurs, avec pour chacun des particularités.

Le défibrillateur automatisé externe ou DAE

Le défibrillateur automatisé externe (DAE) est utilisé pour réanimer les victimes d’arrêt cardiaque. À la différence du modèle manuel, celui-ci est automatisé et réalise un tracé cardiaque de la victime pour ensuite indiquer la conduite à tenir à l’utilisateur.

Il existe deux types de DAE :

  • les défibrillateurs semi-automatiques,
  • les défibrillateurs entièrement automatiques.

Avec un défibrillateur semi-automatique, c’est l’appareil qui détermine si le choc électrique est nécessaire. Dans l’affirmatif, il indiquera à l’utilisateur d’appuyer un bouton, lequel va déclencher le choc qui sera délivré au cœur de la victime.

Avec un DAE entièrement automatique en revanche, l’appareil conserve une certaine autonomie. Dès qu’il l’estime nécessaire, le défibrillateur entièrement automatique délivre directement le choc électrique au cœur de la victime, sans que l’utilisateur n’ait à intervenir.

Vous l’aurez compris, ici, c’est le DAE qui réalise le diagnostic et précise la conduite à tenir. C’est à la faveur de cette automatisation que le DAE peut être utilisé par toute personne qui n’est pas un professionnel de santé. La prudence est tout de même de mise, étant donné qu’aucune étude ne stipule clairement cela.

Le défibrillateur manuel externe

Le défibrillateur manuel est un équipement indiqué dans le traitement de la fibrillation ventriculaire et de la tachycardie ventriculaire. Compte tenu de son mode de fonctionnement assez particulier, l’utilisation d’un défibrillateur de type manuel est exclusivement réservée aux médecins et aux structures médicales.

En effet, contrairement au défibrillateur automatique, la version manuelle n’opère pas un tracé cardiaque pour déterminer si un choc électrique doit être envoyé au cœur de la victime de fibrillation ventriculaire.

Il est du ressort du médecin ou du personnel médical de dire, en tenant compte du trouble du rythme cardiaque observé, s’il y a lieu ou non de provoquer un choc électrique externe.

Le défibrillateur implantable

Un défibrillateur implantable est un équipement en miniature qui peut être inséré soit au niveau de la région pectorale, soit en arrière du muscle pectoral. Ce dispositif composé d’une batterie et d’un système électronique insérés dans un boîtier peut aussi être inséré sous-cutané. Généralement, une anesthésie locale suffit pour réaliser ces insertions.

Avec cette forme de défibrillateur, le cœur du patient est constamment surveillé grâce à des sondes qui arrivent à détecter rapidement les éventuelles anomalies du cœur : tachycardie ventriculaire, fibrillation ventriculaire, etc. Lorsqu’une anomalie est identifiée, l’appareil détermine automatiquement l’intensité d’impulsions électriques nécessaire pour rétablir le fonctionnement normal du cœur.

Cet appareil est indiqué pour les personnes présentant des troubles cardiaques graves et susceptibles de provoquer la mort à tout moment. Généralement, il s’agit de patients pour lesquels les autres solutions de traitement des troubles cardiaques ont été vaines.

Derniers articles
Plus d'articles