11.7 C
Londres
HomeSantéSénior : la perte d'autonomie suite à des problèmes cognitifs

Sénior : la perte d’autonomie suite à des problèmes cognitifs

Les troubles cognitifs chez les personnes âgées sont généralement liés au vieillissement. Ils peuvent toutefois être favorisés par une maladie ou un traumatisme cérébral.

Ces troubles affectent les fonctions cérébrales et peuvent conduire à la perte d’autonomie et la démence. Ils se manifestent de différentes manières, mais dans tous les cas, les séniors touchés nécessitent de l’aide et doivent être correctement pris en charge.

Quelles sont alors les solutions envisageables pour les aider dans leur quotidien ? Découvrez quel est le rapport entre les troubles cognitifs et la perte d’autonomie.

Comment les troubles cognitifs affectent-ils la vie d’une personne ?

Les risques de troubles cognitifs augmentent avec l’âge, c’est pourquoi les personnes âgées sont les plus touchées. Cela s’explique par le ralentissement de la régénération des cellules cérébrales.

Les capacités psychomotrices des séniors ne sont en effet plus les mêmes et le cerveau devient moins réactif dans la réalisation des tâches. Si cette dégradation accompagnée de perte de mémoire légère est tout à fait normale, son degré peut être plus élevé chez certaines personnes.

Lorsque les fonctions cognitives comme la mémoire, le raisonnement, le langage ou encore la coordination des mouvements sont atteintes, la personne peut perdre son autonomie de manière progressive. Elle aura des difficultés à accomplir les tâches quotidiennes. De plus, un trouble léger négligé peut devenir plus sérieux au fil du temps.

perte autonomie problèmes cognitifs
perte autonomie problèmes cognitifs

Que faire pour aider un sénior dans sa perte d’autonomie ?

Face à une perte d’autonomie due à des troubles cognitifs, il serait dangereux de laisser les séniors vivre seuls dans leur domicile, sans aucune aide. De nombreuses familles choisissent le maintien à domicile et ont recours à l’aide à domicile pour optimiser les conditions de vie de leur proche âgé. Ce choix n’est toutefois pas toujours une solution idéale, même si le fait de ne pas changer d’environnement reste favorable pour la personne âgée.

Cela engendre en effet des dépenses importantes. L’aménagement de son logement peut également ne pas répondre à sa perte d’autonomie. Pour garantir la sécurité et le bien-être d’un sénior dépendant, rien ne vaut les résidences pour personnes non autonomes.

Outre le fait de bénéficier d’une habitation adaptée à sa situation, les séniors seront aussi accompagnés en permanence pour les divers soins et aides au quotidien. Le bien-être physique et cognitif est assuré. En vous rendant sur ce site par exemple, vous découvrirez plus d’informations sur ces résidences pour aînés.

Les symptômes des troubles cognitifs

Les troubles cognitifs, même légers, doivent vous alerter, pour éviter que les conséquences chez la personne âgée ne s’aggravent. Plusieurs signes peuvent les annoncer et doivent vous pousser à consulter un professionnel. Un examen cognitif et neuropsychologique complet est en effet de mise pour évaluer le degré des troubles et définir le traitement adapté. Ces troubles peuvent se caractériser par :

  • une désorientation,
  • une perte de mémoire importante concernant la vie personnelle,
  • un ralentissement du traitement des informations,
  • la démence,
  • un manque d’organisation, etc.

Les symptômes peuvent varier d’une personne âgée à une autre ainsi que selon la zone du cerveau touchée par les troubles.

Aitres actualités :

Derniers articles
Plus d'articles