HomeSantéPension de réversion : les conditions pour en profiter

Pension de réversion : les conditions pour en profiter

La pension de réversion correspond en fait à une part de la pension qu’aurait dû toucher un travailleur décédé.

Il s’agit d’une retraite complémentaire qui est versée aux conjoints ou aux orphelins sous certaines conditions.

Nous allons découvrir ensemble quelles sont ces conditions, quel est le montant de la pension et les autres caractéristiques de cette situation particulière.

Quelles sont les conditions de la pension de réversion ?

La pension de réversion concerne les couples mariés. Les personnes vivant en concubinage ou sous le régime du PACS n’ont pas droit à cette retraite complémentaire. De plus, le conjoint de l’assuré décédé doit avoir au moins 55 ans avant de prétendre à une pension de réversion. Celle-ci peut être versée même si le conjoint est mort avant la retraite ou avant qu’il ait atteint l’âge minimum de la retraite en vigueur dans son métier.

Pour bénéficier de la retraite de réversion, il faut remplir des conditions de ressources. Le conjoint survivant doit avoir gagné au maximum des ressources annuelles brutes de 21 798 euros. S’il est de nouveau en couple, le plafond passe à 34 877 euros.

Si le conjoint décédé était un fonctionnaire, il n’y a pas de plafond de ressources. Néanmoins, dans ce cas, le conjoint survivant ne pourra pas bénéficier de la pension de réversion s’il est de nouveau en couple.

Le montant de la pension de réversion

Le montant de cette pension complémentaire est calculé sur la base de la pension reçue par le conjoint qui est décédé. On applique à cette base un pourcentage qui varie selon certaines conditions.

Ainsi, pour les fonctionnaires, le pourcentage est de 50 % de la retraite de base du conjoint décédé. Pour les autres travailleurs, la pension de réversion correspond à 54 %. La pension de réversion ne peut pas être inférieure à 3530 euros annuels. Ce seuil est annulé dans le cas où le conjoint décédé a cotisé sur 60 trimestres au régime général. Cette pension ne peut pas dépasser 11 106 euros annuels. En ce qui concerne les dates de versement, vous pouvez consulter www.pension-reversion.fr qui vous donnera plus d’informations utiles concernant la pension de réversion.

conditions de la pension de réversion
conditions de la pension de réversion

Les conditions de majoration de la pension de réversion

Le conjoint survivant peut bénéficier d’une majoration dans 3 cas :

  • s’il a des enfants à charge, il bénéficie d’un supplément de 1 290 euros annuels par enfants,
  • si au cours de sa vie, il a élevé au moins 3 enfants, la pension est majorée de 10 %,
  • la majoration est de 11,1 % si le conjoint survivant a atteint l’âge du taux plein et s’il a fait valoir tous ses droits à la retraite.

Quelles sont les pièces à fournir pour bénéficier de la pension de réversion ?

Pour bénéficier d’une demande de réversion, vous devez remplir et signer une demande. Vous devez y ajouter une copie de votre pièce d’identité pour les nationaux et un justificatif d’état civil et un titre de séjour pour les étrangers.

Vous devez aussi présenter la copie de votre livret de famille à jour et l’acte de naissance du conjoint décédé. Vous devez aussi présenter vos deux derniers avis fiscaux ainsi qu’un RIB (relevé d’identité bancaire).

Autres articles

Derniers articles
Plus d'articles