HomeSantéQuelles sont les meilleures options de traitement des douleurs lombaires ?

Quelles sont les meilleures options de traitement des douleurs lombaires ?

Les douleurs lombaires ou lombalgies en terme médical désignent une inflammation au niveau du dos. Ces dysfonctionnements de la colonne vertébrale surviennent aussi bien chez les hommes que chez les femmes, quel que soit l’âge.

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de cette pathologie. De même, elle cause des douleurs qui peuvent affecter la qualité de vie. Heureusement, différents traitements permettent de soigner des douleurs lombaires. Avec une efficacité relative selon les cas, ils ont chacun des spécificités.

Découvrez les meilleurs moyens de soigner ou de prévenir des lombalgies !

La chirurgie endoscopique du rachis

La chirurgie endoscopique du rachis est une nouvelle technique utilisée pour soulager les douleurs lombaires. On peut subir cette intervention dans un centre du dos à bordeaux qui offre d’excellentes garanties. Pendant ces interventions, les spécialistes se servent généralement de cales, de vis et de haubans tout en veillant à ne pas toucher au système articulaire des vertèbres.

De plus en plus de personnes souffrant de lombalgies optent pour la chirurgie endoscopique du rachis pour se soigner. Pour cause, cette intervention présente bien de nombreux avantages. D’abord, la chirurgie endoscopique du rachis est une opération mini invasive. Elle laisse donc un traumatisme musculaire moindre.

Cette technique se base en effet sur une approche intermusculaire et non intramusculaire. L’incision est réalisée sur une petite partie : l’espace requis pour introduire le système endoscopique. C’est une longue tige tubulaire équipée d’une caméra et d’une lumière qui permet au chirurgien d’avoir un excellent visuel. Surtout, aucun soin spécifique n’est requis au terme de cette opération.

Si vous souffrez de douleurs lombaires ou encore si vous souhaitez vous en prémunir, vous avez le choix entre différentes activités physiques.

Aussi, la chirurgie endoscopique du rachis étant non invasive, la perte de sang qu’elle cause est bien moindre par rapport à celle des autres interventions chirurgicales. La quantité de sang écoulée n’est que de 220 ml contre 511 ml pour une opération traditionnelle.

De même, pour ce type d’intervention, les risques de complications postopératoires sont très faibles. Un patient qui subit cette intervention se met aussi assez vite sur pied. Il revient vite à 100 % de ses capacités physiques. Par ailleurs, cette opération laisse une cicatrice minime : le résultat est très esthétique. Enfin, la chirurgie endoscopique est très plébiscitée en raison de son coût.

Les activités physiques

La natation

La natation est une activité sportive très recommandée que l’on souffre de douleurs lombaires ou non. Grâce à l’effet de l’eau sur la pesanteur, les mouvements effectués n’exercent pas de fortes pressions sur les disques vertébraux. La natation présente de nombreux autres avantages.

Elle favorise notamment un étirement naturel et un parfait gainage musculaire. Toutefois, il existe bien certaines indications à la pratique de la natation. Idéalement, munissez-vous du bon équipement, tenez compte du climat et utilisez la technique la plus sûre : le dos crawlé. Évitez autant que possible de pratiquer la nage brasse coulée.

Le gainage ou la gym du dos

Pour renforcer les muscles qui protègent le dos, cet exercice est une bonne option. Il s’agit notamment des abdominaux et des paravertébraux. Le gainage ou la gym du dos consiste à maintenir une position spécifique pendant quelques minutes.

Ces activités ont l’avantage de solidifier les muscles profonds et de mobiliser simultanément différents muscles. Le gainage ou la gym permettent aussi d’éviter les gestes brusques susceptibles de produire des tensions néfastes.

Des activités asiatiques ancestrales : Qui gong, Tai-chi, Yoga, etc.

Le Qui gong, le Tai-chi, le Yoga et bien d’autres sont des exercices basés sur des postures fixes et des mouvements lents. Ils permettent de se relaxer et de se muscler sans tensions brusques. Surtout, elles sont utiles pour soulager des lombalgies. Idéalement, pratiquez-les avec un professeur.

Le stretching

Le stretching est un élément de la gymnastique qui fait appel à l’étirement et à la musculation des ligaments et des tendons. Il favorise une meilleure mobilité articulaire et musculaire. Cet exercice est recommandé aux personnes dont la lombalgie est causée par des rigidités ligamentaires, des contractions musculaires ou une inflammation des tendons.

La marche et le vélo sont aussi des activités idéales pour soulager les douleurs lombaires. Cependant, il est important de savoir que tous les sports ne sont pas recommandés dans le traitement de la lombalgie. Il s’agit notamment :

  • Du saut à la corde ;
  • Du cheval ;
  • Du tennis ;
  • Du judo ;
  • Du squash ;
  • De la course à pied.

Idéalement, évitez toutes les activités qui peuvent entraîner ou nécessiter des gestes violents ou brusques. Celles qui tassent la colonne vertébrale sont aussi proscrites. Bien sûr, ces indications concernent seulement les personnes qui souffrent de douleurs lombaires.

Les traitements médicamenteux : les antidouleurs

Certains médicaments sont aussi utilisés pour soulager la lombalgie. Grâce à son effet antalgique, le paracétamol est indiqué pour apaiser les douleurs légères ou modérées. Toutefois, la dose journalière maximale autorisée est de 4 grammes. La durée de ce traitement ne devrait pas aller au-delà d’une semaine.

Les anti-inflammatoires comme l’ibuprofène et le kétoprofène sont recommandés aux personnes dont la pathologie est d’origine inflammatoire.

Néanmoins, en raison des effets secondaires de ces médicaments, il est recommandé de ne pas excéder une dose de 1200 mg par jour. Ce traitement dure une semaine. En cas d’échec ou d’inefficacité de ces anti-inflammatoires, des infiltrations peuvent être prescrites.

Derniers articles
Plus d'articles