HomeSantéComment l’alimentation peut préserver la santé des séniors ?

Comment l’alimentation peut préserver la santé des séniors ?

Les Nations Unies prédisent que d’ici 2050 le nombre de personnes âgées (65 ans et plus) dans le monde va doubler, passant de 700 millions de personnes en 2020 à 1,5 milliard de personnes, augmentant ainsi leur part de la population mondiale, de 9% à 16% .

Avec l’allongement continu de l’espérance de vie et l’arrivée des générations du baby-boom dans la vieillesse, la France compte 3 seniors de plus développés toutes les 5 minutes, la population vieillit inexorablement, créant de nouveaux équilibres auxquels les sociétés doivent s’adapter.

C’est pour cette raison qu’il est important de comprendre ce dont les séniors et futurs séniors auront besoin afin d’être en bonne santé. L’alimentation est justement une des composantes majeures pour se maintenir en forme.

Et c’est pour cette raison que nous allons en parler dans cet article.

Impact du vieillissement sur l’organisme et l’alimentation

Le vieillissement est un phénomène physiologique commun. Il est important de comprendre qu’il ne peut en aucun cas être évité. A ce jour, il est seulement possible d’en atténuer les effets. Comme il s’agit d’un mécanisme naturel, le vieillissement va impacter différemment chaque personne. De ce fait, au sein de la population de séniors, il existe plusieurs types de personnes :

  • Séniors avec un vieillissement réussi : maintien des capacités fonctionnelles de réserve en nutriment.
  • Séniors avec un vieillissement usuel : diminution légère des capacités fonctionnelles (non attribuées à une maladie).
  • Séniors avec un vieillissement fragilisant : diminution drastique des capacités fonctionnelles (due à une maladie ou risquant d’en créer une).
alimentation chez les séniors
alimentation chez les séniors

Chez la personne âgée, on remarque une diminution de nombreuses fonctions. Une des premières fonctions impactées est la gustation (le goût) ainsi que l’odorat. En effet, ceux-ci vont connaître une grande diminution de leur efficacité. La conséquence de cette diminution va être une baisse de l’envie de manger et du plaisir de manger.

Également, cette perte de fonction peut entraîner une baisse des  apports énergétiques. Les personnes vont choisir des aliments transformés, plus mous, plus transformés, ce qui peut causer une prise de poids ainsi que d’autres risques comme des maladies cardiovasculaires.

Besoins nutritionnels et métabolisme énergétique d’une personnes âgée

Il est souvent remarqué que la consommation alimentaire et l’activité physique vont diminué chez la personne sénior. Or ces deux éléments sont très importants pour maintenir un corps en bonne santé. De plus, on note une diminution de la dépense énergétique au repos chez la plupart des personnes âgées. Ce qui veut dire que d’une façon globale le métabolisme des séniors va décroître. Et qui dit métabolisme faible, dit fragilité face à certaines maladies.

En ce qui concerne le métabolisme énergétique, les sujets séniors vont d’une façon générale connaître une plus grande intolérance au glucose. Causée par une diminution des sécrétions hormonales (GH, hormones sexuelles…).

Ceci peut alors entraîner des hyperglycémies après repas ainsi que de l’hypoglycémie à jeûn (après la nuit de sommeil). Afin de lutter contre ce mécanisme, il est possible d’utiliser des collations nocturnes afin de sécréter de l’insuline durant la nuit et de ne pas être à jeun au réveil. Il sera également important de bien répartir les ressources énergétiques tout au long de la journée en réalisant de vrais repas.

Notamment celui du dîner où un potage et des féculents sont recommandés. En effet, le repas du soir est très important et il ne faut pas le négliger en mangeant “plus léger” comme certains peuvent le dire.

Recommandations alimentaires générales chez le sénior

Dans cette partie, nous allons évoquer les éléments primordiaux à appliquer pour maintenir une bonne alimentation.

Nous allons commencer par parler du métabolisme protéique. Les protéines servent à de nombreux mécanismes physiologiques au sein de l’organisme. Mais le plus important chez la personne âgée va être le maintien de la masse musculaire. Car sans muscle, il est impossible de se déplacer correctement, bloquant ainsi l’autonomie de la personne. Cette notion porte le nom de sarcopénie.

Pour lutter contre ce phénomène, il est recommandé de maintenir une consommation de protéines animales et végétales en mangeant de la viande, du poisson, des œufs, des légumineuses, des oléagineux, etc. La consommation de compléments alimentaires protéinés à base de lait de vache (whey) peut également être une solution de par leur faible coût et leur facilité d’utilisation ( comparatif meilleure whey).

Pour assurer une bonne alimentation des séniors, il est conseillé de maintenir une consommation importante de calcium et de vitamine D. Ces deux éléments sont essentiels pour permettre aux os d’être en bonne santé. On retrouve notamment le calcium dans les produits laitiers, et la vitamine D est obtenue par une bonne exposition à la lumière du soleil mais également sous forme de complément alimentaire.

Afin de faciliter une bonne digestion, il vous sera également conseillé de consommer des fibres en utilisant des fruits, des légumes et des céréales. On recommande une consommation de 30 à 40 grammes de fibres alimentaires par jour. Ces nutriments permettent de lutter contre l’apparition de cancer du côlon, de l’intestin en facilitant le transit intestinal et l’absorption des nutriments.

En espérant que ces précieux conseils vous seront utiles afin de vous maintenir en bonne santé. N’oubliez pas qu’une bonne alimentation peut réellement vous permettre de lutter contre certaines maladies.

e reputation
Derniers articles
Plus d'articles