11.7 C
Londres
Homebien êtreGreffe de cheveux après 50 ans : est-ce possible ?

Greffe de cheveux après 50 ans : est-ce possible ?

Les étonnantes avancées des techniques et technologies de greffe de cheveux permettent aux spécialistes de traiter la calvitie ou les pertes plus importantes de cheveux.

Il existe donc des processus d’implantation capillaire efficaces pour réaliser une greffe chez l’adolescent ou pour soigner une mini calvitie à 30 ans. Après 50 ans, la calvitie a atteint un stade avancé. Est-ce alors possible d’envisager une greffe de cheveux après cet âge ? On vous dit tout dans cet article.

Existe-t-il un âge pour se faire greffer les cheveux ?

L’âgeest un facteur très important à considérer quand on désire faire une greffe de cheveux. D’ailleurs, les grosses pertes de cheveux se remarquent de 20 à 30 ans et de 50 à 60 ans.

Autrefois, les experts recommandaient aux jeunes d’attendre le plus tard possible avant de faire une greffe de cheveux FUT (Follicular Unit Transplantation). C’est en effet une technique de transplantation avec bandelettes. Elle consiste à faire un prélèvement d’une bande horizontale de cuir chevelu pour effectuer un implant capillaire par réimplantation dans la région dégarnie.

Le problème avec cette technique est que si la calvitie évolue après une intervention, il existe de grandes chances que la cicatrice se dévoile. C’est pour cette raison que les médecins mettaient en garde les jeunes qui souffraient de la calvitie très tôt à ne pas opter pour la greffe de cheveux FUT.

Mais aujourd’hui, la technique de prélèvement FUE (Follicular Unit Extraction) est très adaptée aux jeunes. Elle ne laisse en effet aucune cicatrice sur le cuir chevelu. C’est donc un processus qui leur permet de se couper les cheveux comme ils veulent, sans se soucier de leur greffe.

De fait, on peut aisément conclure qu’il n’existe pas une limite d’âge pour vous faire greffer des cheveux.

La greffe de cheveux après 50 ans

En général, si la densité de vos cheveux est en dessous de 50 % et que votre cuir chevelu devient visible, vous pouvez alors penser à faire une greffe de cheveux.

Ainsi, après 50 ans, si votre calvitie se stabilise, vous pourrez envisager une greffe de cheveux avec les deux techniques d’implantation capillaire. Le chirurgien vous orientera dans le choix du processus le mieux adapté à votre calvitie en tenant compte :

  •  De votre profil ;
  •  De la densité de vos cheveux ;
  •  Du type de cheveu dont vous disposez ;
  •  De la zone donneuse, etc.

Faire une greffe de cheveux après 50 ans présente l’avantage d’être réalisé une fois la calvitie stabilisée. De fait, vous n’êtes plus exposé aux problèmes que rencontrent les jeunes qui font une greffe avant 35 ans.

Cependant, si l’étendue de votre calvitie est très importante, elle peut nécessiter un nombre considérable de greffons et même 2 séances de greffe de cheveux. La raison est simple, la quantité de greffons implantables est limitée. Il faut ajouter que cela dépend aussi de la zone donneuse.

La zone donneuse

La greffe de cheveux après 50 ans
La greffe de cheveux après 50 ans

Outre la compétence et l’expérience du chirurgien, la réussite de la greffe de cheveux dépend en bonne partie de la zone donneuse. Elle se situe souvent sur les côtés de la tête où se trouvent les cheveux appelés « éternels ». Ces types de cheveux ne sont pas sensibles aux androgènes qui favorisent l’alopécie. C’est la maladie qui affecte un nombre important de la population masculine.

Ainsi, si vous disposez assez de cheveux dits « éternels », le chirurgien peut réaliser une greffe avec beaucoup de greffons. Comme vous pouvez le découvrir ici, après l’intervention, vous aurez alors une chevelure dense et volumineuse. Le cas échéant, si la qualité de la zone donneuse n’est bonne, faire la greffe sera plus difficile.

Par ailleurs, la qualité de la zone donneuse découle un petit peu de l’âge, mais plus de la génétique de chaque patient. C’est en effet de la génétique que dépend la densité de la chevelure.

Conseils à respecter après une greffe

Après une greffe de cheveux, vous pouvez reprendre votre vie de façon normale. Vous devez manger convenablement et boire quelques antidouleurs pour calmer la gêne ressentie. Elle dure souvent 1 à 2 jours.

Vous avez même la possibilité de reprendre vos activités professionnelles dès le lendemain de l’intervention. Cela est tout à fait envisageable si la zone greffée se trouve sur le dessus ou à l’arrière de votre tête. Mais si la greffe a été réalisée sur une région antérieure à la tête, vous devez patienter 2 à 3 jours pour reprendre votre travail.

Durant vos 2 premières nuits, vous devez dormir en gardant votre tête légèrement surélevée en utilisant les oreillers. Cette position permet d’éviter le gonflement du front et le frottement de la région greffée sur la tête de votre lit.

Quand ne pas envisager une greffe de cheveux ?

Il n’est pas conseillé de faire une greffe de cheveux dans 2 cas. Vous ne devez pas envisager une greffe, lorsque la densité de cheveux de la zone donneuse n’est pas assez suffisante. Et comme personne ne peut prédire l’avenir, il n’est pas aussi recommandé de faire une greffe de cheveux trop tôt.

Derniers articles
Plus d'articles