HomeSantéLa rétinopathie diabétique chez les personnes âgées 

La rétinopathie diabétique chez les personnes âgées 

Le diabète est une maladie qui touche une grande partie des personnes âgées. Il n’est pas rare de voir des personnes de plus de 40 ans atteints du diabète de type 2.

Celui-ci sécrète bien de l’insuline, mais régule moins bien le taux de sucre dans le sang. Parmi les symptômes les plus fréquents, on retrouve notamment la rétinopathie diabétique. 

Qu’est-ce que la rétinopathie diabétique ? 

La rétinopathie diabétique est un trouble qui se développe chez les personnes atteintes de diabète de type 2. En règles générales, ce trouble se développe au fur et à mesure et apparait en vieillissant avec la maladie. 

La définition 

Ce trouble est une lésion que se développe au niveau de la rétine et peut conclure à la cécité. Ainsi, cette lésion est due à un gonflement des vaisseaux sanguins dans la rétine. Au début, ces derniers sont minuscules et à peine visibles. À un stade plus avancé, on remarque qu’ils sont plus apparents.

Cela entraine des hémorragies et peut aussi provoquer le décollement de la rétine. Il n’est pas rare de constater un œdème dans l’œil et un écoulement de sang de celui-ci. 

Les symptômes de la rétinopathie 

Il est difficile de constater la rétinopathie à son début, car elle ne produit pas de symptômes visibles. Toutefois, lorsque le trouble s’installe, on peut voir certains symptômes apparaitre comme

  • Une vision trouble 
  • Une mauvaise perception des couleurs 
  • Une difficulté à voir lorsqu’il y a peu de lumière 
  • Des taches floues 
  • Une vision double 

À terme, il peut y avoir un vrai déficit de la vision menant jusqu’à une cécité sévère. Les yeux se trouvent de plus en plus asséchés et il est difficile pour le senior atteint d’avoir une vie normale. 

Les traitements pour la rétinopathie diabétique

Il est dur de traiter correctement ce trouble. Il faut faire passer un certain nombre d’examens à la personne atteinte.  

Les injections 

Il y peut y avoir différents traitements en fonction de stade la pathologie. Les injections d’anti VEGF qui stabilisent la maladie. Le VEGF est un facteur de croissance et créé la formation de nouveaux vaisseaux. Les anti VEGF vont donc permettre de stopper la formation de ces néo-vaisseaux.  Ces injections vont être utiles si l’état du patient est stationnaire. Toutefois, elles ne guérissent se trouble et font peu régresser. 

Ainsi, ces injections sont recommandées par le médecin en fonction du stade et l’avancée de la pathologie. 

Opter pour le laser

À un certain niveau d’avancée de ce trouble, le laser peut s’avérer être la meilleure option. 

L’intervention du laser va permettre de stopper ou diminuer la fuite de vaisseaux sanguins. 

Ce principe est appelé photo coagulation est peut être une bonne option. Le laser peut également intervenir pour traiter un potentiel œdème maculaire. 

Encore une fois, cette intervention peut soulager le senior atteint, mais ne guérit pas du trouble. Ainsi, ce dernier continuera à être présent dans la vie de la personne âgée. Faire une intervention au laser permet de diminuer les injections. Les deux peuvent être associés ensemble. 

Derniers articles
Plus d'articles